Charte d’un Voyageur Eco-Responsable

Prendre conscience de son impact et agir en conséquence

Voyager sans impacter la vie, la terre et les hommes n’est pas possible. Dès que nous respirons, nous impactons le vivant. Pourtant, voyager autrement, avec conscience des enjeux et respects des différents acteurs, est à notre portée.

Opter pour les séjours d’une agence engagée, aux valeurs fortes, est un premier pas à ne pas sous-estimer. Pour Emotion Planet, la règle d’or d’un voyageur éco-responsable réside dans le fait :

  • de ne pas se mentir ;
  • d’ouvrir les yeux sur les réalités ;
  • d’avoir conscience de son impact à tous les niveaux.

Si la prise de conscience est essentielle, agir est indispensable. Trouver le juste équilibre est primordial et compenser les aspects négatifs du voyage tout autant.
Il nous importe de rappeler également que la culpabilité ne sert qu’à peu de choses. L’idée est d’évoluer et de toujours faire de son mieux, chacun à son niveau, à son rythme, en composant avec son expérience et sa réalité. C’est la solution pour tendre vers un monde meilleur

« Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés et atterrés observaient, impuissants, le désastre. Seul le petit colibri s’active, allant chercher quelques gouttes d’eau dans son bec pour les jeter sur le feu. Au bout d’un moment, le tatou, agacé par ses agissements dérisoires, lui dit :
« Colibri ! Tu n’es pas fou ? Tu crois que c’est avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ? »
« Je le sais, répond le colibri, mais je fais ma part » .
Légende amérindienne

En voyageant en conscience et avec respect, vous sublimer les rencontres, les partages et les relations avec toutes les personnes que vous croisez. C’est ainsi que vous vivez des instants :

  • d’échanges vrais qui vous nourrissent ;
  • de partage concret avec les populations locales (familles, intervenants, …) ;
  • d’immersion dans les projets d’acteurs locaux engagés pour un Demain meilleur.


L’engagement d’un voyageur éco-responsable

Avant le voyage, il prend le temps de s’informer sur les us et coutumes de la région du monde visitée (la signification de certains gestes et comportements, la justesse des propos…).

Le comportement du voyageur

Le voyageur est responsable de ses attitudes et de ses actes.

  • Le voyageur se comporte avec respect et n’oublie jamais qu’il est un simple invité privilégié.
  • Le voyageur respecte les coutumes et les traditions sans jugement.
  • Le voyageur n’impose ni ses habitudes ni son style de vie.
  • Le voyageur respecte son environnement naturel et humain et agit en fonction.
  • Le voyageur est curieux et s’intéresse avec sincérité au quotidien de la population locale.
  • Le voyageur s’implique dans la vie des personnes qu’il croise ou qui l’accueillent.
  • Le voyageur s’ouvre à l’Autre et à sa réalité sans penser qu’il détient la seule et unique vérité.

La valise du voyageur

Quelques conseils pour préparer vos bagages :

  • n’emportez que l’essentiel et divisez au moins par deux le sac que vous avez préparé ;
  • utilisez des produits naturels et biodégradables :
  • évitez les signes de richesse qui peuvent contraster avec le niveau de vie local ;
  • favorisez la mutualisation des ressources ;
  • donnez une seconde vie à vos effets personnels ;
  • empruntez le matériel et les accessoires de voyage que vous ne possédez pas ;
  • réfléchissez à deux fois aux achats à réaliser avant, pendant et après le voyage.

Les photos du voyage

Que penseriez-vous si, au coin de votre rue ou à l’entrée de votre jardin, un individu plantait son objectif d’appareil photo devant votre nez et commençait à vous mitrailler ?
Répondre à cette question avec sincérité vous permet de conscientiser, avec simplicité, des comportements peu adaptés en voyage et dans la vie en général. Bien sûr, nous comprenons qu’il soit important de créer des souvenirs photos. Pourtant, nous tenons à vous rappeler que l’appareil gâche une partie de vos échanges et du moment présent. Retenez que les plus beaux souvenirs sont ceux qui restent gravés dans votre tête et dans votre cœur.

Alors, vivez cette aventure à 100 % et ne devenez pas un voyeur ! Et avant de photographier une personne, prenez le temps de lui demander l’autorisation et profitez de l’occasion pour nouer le dialogue.

Le comportement de consommateur pendant les voyages

  • L’eau est précieuse, évitez le gaspillage et prenez avec vous deux gourdes. Achetez en grande quantité et divisez entre les voyageurs.
  • Emportez toujours vos déchets vers une poubelle.
  • Vous êtes fumeur ? Ne jetez pas vos mégots et prenez un cendrier portable.
  • Retenez-vous de prélever des souvenirs dans les sites naturels et archéologiques.
  • N’achetez pas d’objets sacrés ou des produits issus d’espèces protégées.
  • Essayez de trouver des souvenirs utiles auprès d’un petit artisan local.

Le principe de prix non affiché et du marchandage n’est pas dédié au blanc. Par contre, tout ne se marchande pas et tout n’est pas gratuit. Demandez conseil à votre guide avant d’aborder un achat et une négociation. Lorsque vous aurez entamé la discussion, il ne pourra plus intervenir. Évitez de demander un prix par curiosité sous peine d’entrer dans une discussion sans fin. Avant de négocier, songez au prix que vous êtes prêt à mettre pour l’article qui vous intéresse.

Les dons à l’étranger

Pour ne pas ternir les échanges vrais entretenus avec la population, n’effectuez jamais de distribution de dons, quels qu’ils soient, sauvages. Évitez aussi de donner de l’argent à l’exception des pourboires attendus. Il est primordial d’organiser les dons et de vous adapter aux réalités de terrain. Pensez à vous renseigner auprès de votre guide et/ou accompagnateur pour réaliser un don réfléchi et pertinent (en passant par une distribution publique, en participant au projet d’une association, en discutant avec les responsables d’un village ou d’une institution…).

  • Le voyageur évite de favoriser la mendicité, notamment celle des enfants.
  • Le voyageur s’appuie sur un soutien local pour réaliser tout don.
  • Le voyageur honore ses engagements avec les personnes rencontrées pendant le séjour.
  • Le voyageur signale toute situation grave ou intolérable à son guide local ou à son conseiller Emotion Planet.
  • Le voyageur dénonce l’exploitation sexuelle.
  • Le voyageur n’est pas un donneur de leçon et vit l’expérience dans le respect et la bienveillance.
  • Le voyageur partage son expérience avec générosité à ses proches ou sur les réseaux sociaux pour témoigner des richesses partagées et des fragilités de la planète.
  • Le voyageur fait bénéficier aux autres de conseils pour voyager autrement et amène davantage de conscience auprès de chacun.

Compensation CO2 d’un voyage

Emotion Planet alloue chaque année un budget pour la plantation de forêts et d’arbres fruitiers. Ces projets de taille humaine ont du sens. Vous pouvez participer par un don pour compenser votre impact, mais aussi en participant lors de nos journées actives sur le terrain.

Enfin, n’oublions pas d’aligner nos paroles, nos pensées et nos actes à tout moment !